BORDEAUX S’ENGAE AVEC LES RECETTES D’AVENIR

Bordeaux Recettes d'Avenir - DMP Agence

On a été invité à un repas par la mairie de bordeaux à l’occasion de Bordeaux Recette d’Avenir, pour découvrir une nouvelle façon de se régaler à table avec du local, sain et bon.

Des plats qui attirent l’œil, nos papilles qui découvrent de nouvelles saveurs tout en respectant une empreinte écologique, c’est ce que bordeaux s’engage à faire.

Eva Demange, conseillère municipale engagée pour la résilience alimentaire à la mairie de Bordeaux auprès de Pierre Hurmic souhaitant transformer la ville en une cité nourricière et gourmande.

Pierre Hurmic - Mairie Bordeaux - Descubre Magazine

Pierre Hurmic – Mairie Bordeaux – Conférence de Presse – Descubre Magazine

Effectivement, Bordeaux s’engage à devenir une ville nourricière et gourmande tout en respectant dorénavant une empreinte écologique lié à notre alimentation et à notre agriculture.

Les bordelais consomme trop de produit animal, leur proportion est importante à la fois pour leur santé, le climat et la condition animal.

C’est pourquoi les grandes villes comme Bordeaux doivent montrer l’exemple à leurs habitants en proposants des plats goûteux avec des protéines végétales avec un budget et un temps record. C’est tout l’objectif du nouveau défi qui consiste à s’orienter vers une alimentation à 75% végétale et à 25% animale, fraîche, de saison et pour soutenir nos paysans locaux qui produisent en respectant le vivant.

La ville de Bordeaux veut sensibiliser les jeunes à ses actions car ce sont nos citoyens de demain. Et ça commence dès le plus jeune âge, avec de nouvelle recette végétarienne au collège et du bio dans les crèches.

Le maire de Bordeaux qui était présent, Pierre Hurmic est engagé dans l’alimentation d’avenir pour que la ville marque son engagement pour manger au plus vite sain, local, et bon

Le dîner qui a suivis la conférence de presse était préparé par le chef étoilé du restaurant le Prince Noir, Vivien Durand. Le repas était fait qu’avec 18% de viande, pour pouvoir respecter des actions engagées.

 

Le repas était fait avec du local et du frais : en entrée, une soupe d’épinards et orties, petites fèves, ceviche de cresson, suivi d’une grosse asperge blanche juste rôtie, chutney de radis et purée de cosses de fève.

Pour la suite du repas, le chef à proposer des lentilles en petit ragoût fumé, cuisse de volaille en salpicon, menthe fraîche.

Et enfin pour finir en beauté et gourmandise, un dessert comprenant une tarte aux pommes sans fond imprégnée à l’hibiscus, meringue moelleuse.

Restez connecté car Descubre Magazine va suivre les mouvements de la mairie de bordeaux et ses actualités

 

Étiquettes: